.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un face à face.. inattendu || Arthur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

PEUPLE DE CAMELOT
« Marchande »

• PEUPLE DE CAMELOT« Marchande »
avatar

• • • • • • • • • • • • • • • • • • •

copyright : castamere rains & tumblr & raiyalo
featuring : dianna agron

♣ date d'arrivée : 04/08/2012
♣ messages : 148
♣ pièces d'or : 160
♣ citation : on n'est jamais mieux servi que par soi-même

♣ âge : 21 ans
♣ race : humaine
♣ métier : marchande de fruits & légumes
♣ en couple avec : personne



Feuille de Personnage
♣ Libre pour rp: close
♣ Don magique: /
♣ État de santé: bon

MessageSujet: Un face à face.. inattendu || Arthur   Ven 31 Aoû - 13:07



Arthur & Aléonore



Il régnait en ces lieux un calme inquiétant, pourtant cela n’avait jamais empêché une certaine personne de s’y aventurer. Elle n’allait pas bien loin lors de ses visites et elle supposait que le danger était moindre durant la journée. Surtout si tôt dans la matinée. Presque tous les matins, Aléonore s’approvisionnait en herbes médicinales et devait pour cela changer de zone assez souvent. Mais quoi de mieux qu’une marche matinale pour garder la forme ? C’était devenu une habitude et bientôt un passe-temps, elle appréciait cette activité. Et il fallait le dire ; elle appréciait tout autant la tranquillité que dégageait la forêt en ces heures, il lui arrivait même de croiser la route de petits animaux, mais ils disparaissaient aussi vites qu’ils lui apparaissaient. Ce n’était pas eux qui allaient la résigner à ne plus venir seule, elle n’avait pas conscience de ce qu’il pouvait se cacher ici.. et elle s’en fichait pas mal à vrai dire, tant que ça ne lui tombait pas dessus. Les prédateurs chassaient la nuit selon elle, ou beaucoup plus loin dans les profondeurs des bois. Elle qui restait aux abords de la cité, elle ne craignait pas grand-chose n’est-ce pas ?

Voilà déjà plusieurs minutes que la marchande s’était aventurée dans les bois, suivant un chemin précis pour ne pas se perdre et pouvoir ensuite revenir sur ses pas. Le soleil avait disparu derrière le feuillage des arbres, rendant l’air plus frais qu’il ne l’était déjà et assombrissant quelque peu les lieux. Elle s’était arrêtée au milieu de nulle part, pourtant elle savait très bien où elle se trouvait et ce qu’elle trouverait ici. Elle était vêtue d’une robe légère aux couleurs chaudes et au tissus plutôt usé, idéale si elle ne craignait pas de la salir d’un peu de terre. Posant son panier au sol, tout près d’un arbre, elle commença sa petite cueillette et repéra quelques bonnes plantes parmi les mauvaises herbes. Ce n’était pas pour rien qu’elle partait tous les jours, car d’abord elle ne revenait jamais avec un panier plein et ensuite, avec de bonnes réserves, elle pourrait continuer son commerce tout l’hiver. Ce n’était pas sous un mètre de neige qu’elle trouverait quoique ce soit… et elle n’était pas assez folle pour oser partir en forêt sous un tel froid ! Surtout le matin, elle en frissonnait à chaque fois qu’elle y pensait, car même l’hiver des hommes s’en allaient chasser. Elle les trouvait bien courageux !

Elle ne faisait qu’aller et venir depuis une bonne dizaine de minutes et le contenu de son panier restait inchangé, elle n’avait même pas recouvert le fond.. Serait-ce un mauvais jour ? Ou le mauvais endroit ? Elle n’osait pas s’aventurer dans les profondeurs des bois, pourtant persuadée qu’elle y trouverait son bonheur, et bien que souvent insouciante, elle était tout de même assez raisonnable pour définir des limites. Occupée à déraciner les bonnes comme les mauvaises herbes qui la dérangeaient, elle fut soudainement surprise par un bruit étrange et ne put s’empêcher de sursauter. Alors que le silence régnait jusque-là, elle entendit le battement de plusieurs ailes et en déduisit que le bruit avait effrayé des oiseaux. Ceci dit, cela n’avait été ni un hurlement ni un rugissement de quelque animal que ce soit. Cela avait plutôt ressemblé au son d’une… flèche tirée à toute vitesse, comme pouvait le faire une arbalète par exemple. Aléonore n’était donc pas seule ? Le bruit lui avait semblé à la fois proche et lointain, n’avait-ce été qu’un écho ? Curieuse, elle envoya valser ses limites du raisonnable et partit à la rencontre de nouveaux paysages. Munie de son panier qu’elle avait eu la jugeote de récupérer, la jeune femme ne parcourut qu’une dizaine de mètres avant de tomber sur la silhouette d’un homme, tourné de dos. Et bon sang, il était armé ! Il semblait concentré sur quelque chose et elle préféra rebrousser chemin, la peur au ventre. Mais ce n’était que lorsqu’on voulait à tout prix se faire discret que l’on provoquait la pire des maladresses, et ce n’était pas comme si Aléonore en manquait.

« HA ! Ne tirez pas ! »

Ce fut en reculant qu’une branche sèche avait craquée sous ses pieds et elle avait si tôt fait de lâcher son panier, levant les mains pour montrer qu’elle n’était pas armée. Comme si elle ne pouvait pas tout simplement fuir… Elle avait aussi fermé les yeux, n’ayant même pas pu guetter la réaction de l’inconnu. Qui cela pouvait-il être ? Un vagabond ? A une heure si matinale et aussi proche de la cité, elle n’avait guère pensé au plus probable et pourtant, ce n’était pas une chose qu’elle ignorait. Parfois, les hommes d’Arthur venaient chasser dans ces bois au matin, d’autres fois ces hommes étaient accompagnés de leur prince. Aujourd’hui, il n’y avait que lui et ..elle ne l’avait pas reconnu. Et puis, peut-être que si elle n’avait pas crié, il ne l’aurait même pas entendu ? Là, pour sûr, elle avait fait fuir tous les animaux au kilomètre à la ronde ! Ah si seulement elle avait été concentrée sur autre chose que l’arme qu’il tenait à la main. Ou si, tout simplement, elle était repartie à Camelot sans se soucier de rien. La curiosité est un bien vilain défaut, on le lui avait pourtant assez répété.

_________________





Dernière édition par Aléonore R. Anderson le Ven 31 Aoû - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FAMILLE ROYALE
« Héritier du Trône »

• FAMILLE ROYALE« Héritier du Trône »
avatar

• • • • • • • • • • • • • • • • • • •

copyright : Tumblr
featuring : Bradley James

♣ date d'arrivée : 29/07/2012
♣ messages : 598
♣ pièces d'or : 640
♣ citation : Live together, or Die alone.

♣ âge : 23 printemps
♣ race : Humain
♣ humeur : Paresseux
♣ métier : Héritier du trône. Prince.
♣ en couple avec : personne, pour le moment.



Feuille de Personnage
♣ Libre pour rp: Sorry...Complet ^^
♣ Don magique: De quoi tu parles là ?
♣ État de santé: Paresseux. Son corps semble fonctionner au ralentit.

MessageSujet: Re: Un face à face.. inattendu || Arthur   Ven 31 Aoû - 20:38

I just wanted to be alone…


    La chasse. Voici une distraction pour laquelle Arthur n’avait pas eu la joie d’effectuer depuis plusieurs semaines. Oui, à cette époque, la chasse était réservée à la plus haute sphère de ce Royaume, les plus hardis à cheval. Le gibier était ainsi souvent considéré comme une viande noble et rarement consommé. Il n’était ainsi pas rare de voir d’importantes pièces de gibier lors de banquets officiels ou dans les assiettes privées de la famille royale de Camelot.
    Quoiqu’il en soit, amateur de bonne chaire et de chevauchée, Arthur n’hésita pas plus longtemps. Aujourd’hui, sa décision était prise : sa matinée serait réservée à la traque d’un quelconque animal sauvage !

    Le prince se réveilla lui-même, avant même le levé du soleil ! Oui, c’était une chose extrêmement rare de voir le fils Pendragon debout avant les autres…Cela n’était d’ailleurs encore jamais arrivé. Lui-même extrêmement surprit de son entrain matinal, Arthur sortit doucement du monde des songes avec une impressionnante rapidité ! D’excellente humeur, le prince s’habilla tout en sifflotant une mélodie totalement improvisée…
    Cela dit, ce comportement princier était particulièrement étrange et inquiétant : Arthur, de si bonne humeur, un matin : quelque chose clochait, non ? Pourtant, rien de suspect ne semblait l’avoir contaminé. Alors profitons de son bon jour sans nous poser davantage de questions, voulez-vous ?

    Après s’être rapidement admiré dans un miroir, il sortit de ses appartements sourire aux lèvres. Il traversa silencieusement les couloirs encore endormis du château, et arriva rapidement aux écuries. Là, un palefrenier tout juste éveillé lui prépara son cheval en toute hâte. Pendant ce temps, Arthur attrapa son épée ainsi qu’une arbalète. Puis, il remercia l’écuyer chaleureusement, et monta sa monture avec aisance. Tapotant doucement l’encolure de son étalon, il partit finalement au petit galop, hors de l’enceinte du château.
    Talonnant son destrier, il lança son étalon au grand galop et s’éloigna ainsi rapidement de Camelot. Le soleil commençait à peine à pointer ses rayons lorsque l’héritier au trône s’enfonça dans la forêt de Brocéliande. En effet, vous avez bien entendu. Cette forêt pourtant réputée dangereuse n’avait nullement ralentie Arthur dans sa chevauchée folle.

    Ralentissant sa monture jusqu’à la faire avancer au pas, Arthur s’enfonçait toujours plus dans les bois. Son regard alerte, le prince cherchait activement une proie à poursuivre. Plusieurs minutes passèrent ainsi…Mais rien, aucun animal dans les parages !
    Peu patient, Arthur finit par descendre de sa monture. Le jeune Pendragon mit sa chasse peu fluctuante sur le dos de sa monture : peut-être était-ce le bruit de ses sabots qui faisait fuir tous les animaux alentours ? Le prince partit donc seul, arbalète sur son épaule, et épée à son ceinturon.
    Arthur marcha doucement. Et enfin, après à peine quelques minutes de marche, le prince tomba né à né avec…un lapin ! Le sourire aux lèvres, Arthur arma calmement son arbalète et s’apprêta à tirer, lorsque soudain une voie ruina tous ses efforts : « HA ! Ne tirez pas ! ».

    Sursautant quelque peu, Arthur ne pu qu’assister à la fuite du lapin. Maugréant quelques injures, Arthur leva les yeux au ciel tout en se retournant sur lui-même afin de faire face à cette voie féminine et visiblement tétanisée. Lorsqu’il vit une silhouette tenue immobile, les yeux fermés, elles mains levées en l’air, et légèrement tremblante ; Arthur faillit éclater de rire. Pourtant, il répondit rapidement à la détresse de la demoiselle :


    « Je n’en ai pas l’intention ! »

    Le prince la regarda intensément de son regard azur. Comme pour rassurer la jeune femme, Arthur posa doucement son arbalète sur le sol, en signe de paix. Il lui jeta un coup d’œil, cherchant à identifier la jeune femme qui lui paraissait totalement inconnue.
    La voyant toujours extrêmement mal à l’aise et encore effrayé par il ne savait quoi, Arthur reprit la parole et répliqua d’un ton quelque peu ironique mais tout de même accusateur :


    « …Quoique, après réflexion, tu as tout de même fait fuir TOUT le gibier ! …… Sur ce point, je crois que tu dépasses de loin la maladresse de Merlin…. »

    Il lui jeta un coup d’œil furtif dans l’espoir de ne pas l’avoir effrayé davantage avec ses paroles. Puis, il s’approcha d’un pas de la blondinette, tout en ne la lâchant pas du regard. Restant prudent et calme avec ses faits et gestes, Arthur continua à parler, se demandant finalement si la jeune femme l’avait reconnu… A dire vrai, vêtu comme il était, avec en plus son épée à la ceinture, son identification pouvait aisément être faite par n’importe quel habitant de Camelot :

    « D’ailleurs, puis-je savoir ce que tu fais seule dans la forêt de Brocéliande, si tôt, désarmée, et avec pour seule compagnie un … panier ? »

    Il accentua le dernier mot avec une certaine moquerie pouvant facilement être décelée dans le ton de sa voie. Un petit sourire en coin, son regard n’en restait pas moins perplexe face à cette jeune demoiselle surprenante.





_________________
« Love is a strange feeling! How can I resist?
My heart beats for the one I can not love.
I know our love is forbidden, but my feelings for her are growing stronger. I can not hide them, it's too hard.
Sooner or later, the truth will come out. I swear that whatever the future, my love for Guenièvre will be the same! Whatever happens, I'll always be there for her! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PEUPLE DE CAMELOT
« Marchande »

• PEUPLE DE CAMELOT« Marchande »
avatar

• • • • • • • • • • • • • • • • • • •

copyright : castamere rains & tumblr & raiyalo
featuring : dianna agron

♣ date d'arrivée : 04/08/2012
♣ messages : 148
♣ pièces d'or : 160
♣ citation : on n'est jamais mieux servi que par soi-même

♣ âge : 21 ans
♣ race : humaine
♣ métier : marchande de fruits & légumes
♣ en couple avec : personne



Feuille de Personnage
♣ Libre pour rp: close
♣ Don magique: /
♣ État de santé: bon

MessageSujet: Re: Un face à face.. inattendu || Arthur   Mer 5 Sep - 18:54



Arthur & Aléonore



Oui, la curiosité est un vilain défaut.. Lui porterait-elle chance aujourd’hui ? Par une maladresse, par son attitude stupide et tout à fait honteuse, elle avait réussi à croiser le prince en personne. Oui, il la regardait pour la première fois en quatre ans. Mais comment pouvait-il en être autrement au vue des circonstances ? Alors qu'il prenait la parole pour la rassurer, en quelques sortes, elle reconnut sa voix et rouvrit instantanément les yeux. Un mélange de joie et de honte la submergea et elle resta un moment silencieuse et sans réaction. Quand bien même elle se trouva chanceuse, elle aurait espéré le rencontrer de manière différente, un peu moins embarrassante.. Elle l'avait dérangé tout de même ! Alors qu'il reprenait la parole pour lui reprocher sa maladresse dérangeante, surpassant même celle du jeune Merlin selon ses dires, elle planta son regard dans le sien et s'inclina aussitôt pour une petite révérence.

« Je-euh je suis désolée d'avoir fait fuir votre gibier, pardon ! Ça n’arrivera plus, je vous le promets. »

Elle était gênée et intimidée à la fois, baissant un peu la tête elle sentit ses joues chauffer et c’était là l’une des raisons qui la poussait à garder la tête baissée. Elle inspira grandement pour tenter de se calmer et reprendre des couleurs normales. Ce qu’elle remarqua en revanche, c’était qu’elle était toujours aussi capable de parler autant que si elle était pleinement confiante. La gêne ne changeait rien à ce trait de caractère qui, elle l’espérait, n’agacerait pas trop le prince. Il s'approcha et elle remarqua alors qu'il ne tenait plus son arbalète, mais elle ne craignait plus rien à présent. Sauf peut-être la question qu'il lui posa. Elle n'avait pas très envie de lui dire ce qu'elle faisait ici, encore moins lorsqu'elle nota une certaine moquerie dans ses paroles.. Elle en faisait autant sur les autres en général, la mesquine, mais elle n'appréciait pas tellement d'en être la cible.

« Je me balade. »

Fit-elle sur un ton sec tandis qu'elle ramassait son panier, ainsi que les herbes éparpillées autour. Elle le savait arrogant, mais jusque là elle n'avait jamais eu l'occasion d'en faire les frais. Elle était susceptible, mais lorsqu'elle réalisa qu'elle était en face d'Arthur.. elle se reprit. Esquissant un fin sourire, elle leva les yeux vers lui et continua:

« Je viens marcher presque tous les jours.. je me dis que le matin, la forêt est moins dangereuse. Je ne m’aventure jamais aussi loin d‘habitude … Vous êtes venu chasser seul ? »

Se risqua-t-elle à lui demander. Elle prit son panier à deux mains et observa un peu les alentours, n'ayant jamais mit les pieds aussi loin. Le paysage ne changeait guère, il y avait toujours autant d'arbres et de buissons, elle se demandait ceci dit s'il y avait un chemin près d'ici. Tout ce qu'elle savait était que Camelot était derrière eux, enfin c'était ce qu'elle pensait en tout cas. Elle souriait toujours autant, mais elle était déjà un peu plus à l'aise.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FAMILLE ROYALE
« Héritier du Trône »

• FAMILLE ROYALE« Héritier du Trône »
avatar

• • • • • • • • • • • • • • • • • • •

copyright : Tumblr
featuring : Bradley James

♣ date d'arrivée : 29/07/2012
♣ messages : 598
♣ pièces d'or : 640
♣ citation : Live together, or Die alone.

♣ âge : 23 printemps
♣ race : Humain
♣ humeur : Paresseux
♣ métier : Héritier du trône. Prince.
♣ en couple avec : personne, pour le moment.



Feuille de Personnage
♣ Libre pour rp: Sorry...Complet ^^
♣ Don magique: De quoi tu parles là ?
♣ État de santé: Paresseux. Son corps semble fonctionner au ralentit.

MessageSujet: Re: Un face à face.. inattendu || Arthur   Jeu 6 Sep - 12:45

You said "Not dangerous" ? You're so naive my dear !


    « Je-euh je suis désolée d'avoir fait fuir votre gibier, pardon ! Ça n’arrivera plus, je vous le promets. »

    Arthur ne pu s’empêcher d’afficher un sourire béat et satisfait, en constatant la réaction de la demoiselle à son égard. Quelque peu amusé par l’embarras de cette dernière, il ne daigna pas détourner ses yeux azurs un seul instant, son regard pesant étant ainsi toujours rivé sur la maladroite. En outre, lorsque la jeune femme tenta de bredouiller quelques excuses maladroites, Arthur décida de jouer le prince offusqué et contrarié, histoire d’envenimer quelque peu la situation déjà certainement bien assez cocasse pour la ‘blondinette’.

    « Je l’espère ! Car vois-tu, j’y tenais vraiment à ce gibier ! »

    Ironisa t-il en leva les bras aux ciels. Laissant son arbalète au repos, Arthur la dissimula discrètement derrière son dos, afin de ne pas effrayer davantage la demoiselle. En effet, le fils Pendragon était de ceux qui croyaient que les femmes et les armes ne faisaient pas bon ménage ensemble ! C’était donc d’un bon sentiment, que le prince avait prit la précaution de cacher la vue de l’arbalète à la jeune fille.
    S’approchant d’un ou deux pas vers elle, il ne la lâchait pas du regard, visiblement très intrigué par la présence d’une jeune fille apparemment inoffensive, dans un endroit si hostile. Il tendit donc parfaitement l’oreille lorsque cette dernière expliqua la raison de sa venue ici. Il leva alors de grands yeux étonné en entendant les premiers mots de la demoiselle «… je me dis que le matin, la forêt est moins dangereuse …». La réaction du prince ne se fit d’ailleurs pas attendre ; Il répliqua d’une voie ahurie, sèche, voire même cassante :


    « Tu es bien naïve…La forêt de Brocéliande est relativement dangereuse. Flâner ici, sans aucune arme à la main, c’est…du suicide ! Crois-moi, une jeune femme normalement constituée ne trouverait pas plaisir à faire sa promenade matinale dans cet endroit. Tu… »

    Arthur ne termina pas sa phrase, puisqu’il cru s’étouffer en entendant la suite des paroles de la jeune femme inconnue « …Vous êtes venu chasser seul ? ». Le fils Pendragon ne pu s’empêcher d’émettre un petit rire ironique : Non mais de quoi elle se mêlait celle-là ? N’avait-elle pas fait suffisamment de bêtises pour se permettre de lui demander s’il était accompagné ou non ?
    Serrant la mâchoire pour éviter de paraitre désagréable, Arthur opta pour le silence, préférant ainsi ne rien dire plutôt que de l’envoyer paitre. Pour seul élément de réponse, le prince se contenta de siffler tout en n’omettant pas de jeter un regard noir à la jeune femme qu’il trouvait soudainement bien trop à l’aise avec lui. D’ailleurs, cette dernière n’avait pas cessé de sourire bêtement depuis qu’il lui avait adressé la parole : Qui sait, peut-être n’avait-elle pas tous ses esprits ?

    Quoiqu’il en soit, le sifflement émis par Arthur eut tout son sens lorsqu’un magnifique équidé fit son apparition. Oui, l’étalon du prince était fort bien dressé, et ce dernier avait l’habitude de venir vers son maître lorsqu’Arthur le sifflait.
    Lui flattant brièvement l’encolure en signe de reconnaissance, le fils Pendragon monta aisément en scelle et rassembla aussitôt les rênes dans sa main droite. Posant ensuite l’arbalète sur ses genoux, Arthur finit par reporter son attention sur la jeune femme, la regardant désormais de toute sa hauteur.
    Ouvrant la bouche pour lui dédier une phrase peu élogieuse, Arthur fut de nouveau interrompu dans son élan. La raison de ce mutisme ? Un gigantesque cochon sauvage se trouvant juste derrière la blondinette, prêt à la charger à tout instant. Gardant son calme, Arthur murmura les paroles suivantes, tout en récupérant discrètement son arbalète restée sur ses genoux.


    « Ne …ne bouges surtout pas… »

    Les oreilles dressées de l’étalon du prince, indiquaient toute son attention. Immobile, l’étalon ne semblait faire qu’un avec Arthur. C’est d’ailleurs en un seul tir que le futur roi de Camelot abattu le cochon sauvage d’une flèche en plein poitrail.
    Se redressant fièrement, Arthur afficha aussitôt un grand sourire de satisfaction sur son visage. Puis, sans attendre, il répliqua :


    « Tu vois, je disais vrai quant à la dangerosité de cette forêt ! »


_________________
« Love is a strange feeling! How can I resist?
My heart beats for the one I can not love.
I know our love is forbidden, but my feelings for her are growing stronger. I can not hide them, it's too hard.
Sooner or later, the truth will come out. I swear that whatever the future, my love for Guenièvre will be the same! Whatever happens, I'll always be there for her! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PEUPLE DE CAMELOT
« Marchande »

• PEUPLE DE CAMELOT« Marchande »
avatar

• • • • • • • • • • • • • • • • • • •

copyright : castamere rains & tumblr & raiyalo
featuring : dianna agron

♣ date d'arrivée : 04/08/2012
♣ messages : 148
♣ pièces d'or : 160
♣ citation : on n'est jamais mieux servi que par soi-même

♣ âge : 21 ans
♣ race : humaine
♣ métier : marchande de fruits & légumes
♣ en couple avec : personne



Feuille de Personnage
♣ Libre pour rp: close
♣ Don magique: /
♣ État de santé: bon

MessageSujet: Re: Un face à face.. inattendu || Arthur   Ven 14 Sep - 16:13



Arthur & Aléonore



Aléonore aurait peut-être dû réfléchir à deux fois avant de parler, car aussitôt qu'elle se tut, la situation tourna au vinaigre. Les traits du prince se déformèrent en une expression sidérée, puis il ne tarda pas à l'accompagner de mots pas très élogieux.

« Tu es bien naïve… La forêt de Brocéliande est relativement dangereuse. »

C'est vrai, elle était naïve sur beaucoup de points. Elle n'irait pas démentir ses paroles, après tout il avait raison, mais elle n'était que peu habituée à ce genre d'échange. Tout ceux qui avaient tenté de lui remonter les bretelles ou de l'avertir avaient agi dans le vide, Aléonore était plutôt têtue dans son genre et inconsciente la plupart du temps. Alors oui, il avait raison.. mais la situation n'était pas vraiment pour lui plaire.

« Flâner ici, sans aucune arme à la main, c’est…du suicide ! Crois-moi, une jeune femme normalement constituée ne trouverait pas plaisir à faire sa promenade matinale dans cet endroit. Tu… »

Il insistait sur son erreur, oui elle n'aurait pas dû s'aventurer aussi loin en étant seule et désarmée.. Agacée, elle changea de sujet sans réellement faire attention au fait qu'elle lui avait coupé la parole. Mais fort heureusement il ne le lui fit pas remarquer, il ne répondit pas non plus à sa question.. Qu'il était difficile de bavarder avec Arthur ! Elle n'avait pas imaginé le croiser dans ces circonstances à vrai dire, elle ne voulait pas qu'il ait une mauvaise opinion sur elle, ce serait super blessant dans son cas ! Mais plus ça allait et plus elle prenait la mauvaise voie, il était dur de se rattraper lorsqu'on avait la langue bien pendue. Habituée à répondre ci et ça à quiconque l'ennuyait, elle devait adopter un tout autre comportement devant le prince. Baisser la tête et acquiescer, ne pas l'offenser et se taire lorsqu'il prenait la parole.. Voilà le bon comportement à adopter devant Arthur, elle y songea alors que lui appelait déjà sa monture qui apparût assez vite. Elle n'avait cessé d'en faire qu'à sa tête, elle ne pouvait que comprendre sa colère ainsi que le regard qu'il lui adressait. Mal à l'aise de nouveau, elle détourna les yeux et resta silencieuse tandis qu'il montait sur son cheval. Elle restait correcte, parce qu'elle n'était pas aussi bête pour le provoquer et qu'en plus de cela, elle n'en avait pas envie. Il serait bête d'entrer dans la liste noire d'un homme qu'on admirait et qu'on appréciait dans l'ombre. N'étant qu'une citoyenne, elle ne pouvait espérer mieux, mais si elle pouvait au moins rattraper la situation, elle le ferait. Mais comment s'y prendre ? Rebrousser chemin et le remercier pour ses remarques désobligeantes, même si elles étaient méritées ? Ou le laisser partir peut-être ? Dans tous les cas, il valait mieux qu'elle garde la bouche fermée, alors elle patienta.

« Ne …ne bouges surtout pas… »

Elle n'avait pas l'intention de le faire de toutes les façons, mais elle comprit assez vite le pourquoi de cet intervention et ne bougea même pas un doigt. Elle entendait des bruits sourds derrière, mais elle restait calme. Elle ne savait absolument pas de quoi il s'agissait avant qu'Arthur ne l'abatte d'une flèche, alors enfin elle se retourna et sursauta de surprise quant à l'immense animal qui se trouvait là. Il lui rappela alors fièrement que la forêt était dangereuse et elle ne pouvait qu'approuver. Tournant son attention vers le prince, elle mit de côté son entêtement et s'inclina pour une révérence.

« Vous avez raison, je suis naïve et imprudente.. Je vous ai dérangé et mit en colère, je suis désolée de vous avoir fait perdre votre temps.. Mais je vous remercie pour ça... »

Sans lui dans les parages, elle ne savait pas ce qu'elle aurait fait et pour le coup, elle avait évité le pire de justesse. Cela lui fit prendre un peu conscience du danger et de son erreur, elle avait vraiment honte à cet instant, mais elle faisait tout pour ne pas le montrer. Elle se redressa sans lever les yeux vers lui, supposant que lui ne prendrait pas cette peine, et se tourna dans une direction qu'elle pensait juste. Avec tout ça, elle ne savait même plus d'où elle était venue. Elle se souvint de l'endroit où se trouvait Arthur lorsqu'elle était arrivée et décida donc de prendre le chemin opposé. Vraiment, elle aurait dû rentrer directement, mais l'inconnu l'attirait toujours tout comme l'interdit et le danger. Elle semblait dépourvue de raison..

« Je peux me permettre une question... ? »

Avec ce qu'il s'était passé, elle n'osait même plus être directe. Sa question ne serait ni personnelle, ni déplacée.. juste complètement idiote. Mais elle en avait besoin de cette information et tant pis si elle s'humiliait davantage. Un peu plus ou un peu moins, ça ne changerait plus grand chose. Elle avait eu la chance de croiser Arthur et elle l'avait juste gâchée, si seulement ça avait été un chevalier ou n'importe qui d'autre !

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




• • • • • • • • • • • • • • • • • • •


MessageSujet: Re: Un face à face.. inattendu || Arthur   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un face à face.. inattendu || Arthur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TRIAD-CHESS ▷ Echecs à 3 joueurs
» 05/01 Luxembourg - PTQ Dragon's Maze (San Diego) - Modern
» [Terminé] [SUAD] vs [ACOS] - Face à Face n°1
» Résultats des face à face
» [Terminé] [SUAD] vs [ACOS] - Face à Face n°2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Keep The Magic Secret :: 
Les alentours de Camelot
 :: La forêt de Brocéliande
-