.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Où comptais-tu aller ? (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

SERVITEURS
« Médecin de la cour »

• SERVITEURS« Médecin de la cour »
avatar

• • • • • • • • • • • • • • • • • • •

copyright : aslan
featuring : richard wilson

♣ date d'arrivée : 02/08/2012
♣ messages : 174
♣ pièces d'or : 180
♣ citation : grace au dur labeur... l'âme s'aguerrit !

♣ âge : 72 ans
♣ race : sorcier



MessageSujet: Où comptais-tu aller ? (pv)   Ven 7 Sep - 10:06


où comptais-tu aller ? : Merlin & Gaius
.

Mais où pouvait-il bien se cacher ? Décidément, la vie du vieil homme avait définitivement changée le jour où Merlin était entré dans son existence. Depuis ce fameux jour où Hunith avait envoyée son fils unique auprès du médecin officiel de la cour pour qu'il veille sur lui. « Il a besoin d'une main qu'il puisse tenir, d'une voix qui le guide, de quelqu'un qui l'aide à trouver un usage de ses dons. Je vous supplie, si vous comprenez l'amour qu'une mère porte à son fils, de le garder à l'abri du danger. Et que Dieu vous protège tous les deux. » Le vieil homme n'avait jamais oublié ces mots. Au tout début, il s'était chargé de cette tâche par amitié envers Hunith, mais bien vite il s'était attaché à Merlin. Il était devenu comme le fils qu'il n'avait jamais eu et n'avait pas hésité à vouloir sacrifier sa vie pour lui. Mais à présent...

Excuses-moi Guenièvre, tu n'as pas vu Merlin ? demanda le médecin à la servante d'un air inquiet.

Celle ci lui demanda s'il s'était passé quelque chose de grave. D'un air renfrogné, Gaius lui répondit d'une voix sifflante.

Il manque juste à ses corvées !

Il semblait à la servante d'avoir vu le jeune homme dans les couloirs quelques minutes auparavant. Gaius la remercia et repartit le long des couloirs. Vraiment, à son âge, le faire gambader dans le château dès le petit matin. Il fallait dire que veiller sur le jeune magicien n'était pas des tâches les plus aisées. Il avait parfois l'habitude de disparaître sans rien dire afin de suivre le prince Arthur dans ses missions périlleuses. Pendant ce temps, le vieil homme se faisait un sang d'encre. Pas qu'il n'avait pas confiance en Merlin, mais les ennemis étaient parfois si cruels et sans pitié... et Dieu sait que les ennemis de Camelot et donc de Arthur étaient nombreux.

C'est au détour d'un couloir qu'il aperçut le dos du jeune homme. Difficile de savoir ce qu'il faisait étant donné qu'il était à moitié accroupi au sol. Le médecin de la cour haussa un sourcil et s'avança doucement.

Merlin...

Sans un seul sourire, le vieil homme avait posé ses yeux sur le jeune serviteur de Arthur. Un grand destin sur les épaules d'un si jeune garçon. « Aucun jeune homme, quelle que soit sa valeur, ne peut connaître son destin. Il ne peut pas entrevoir le rôle qu'il jouera dans la grande histoire qui commence. » Merlin connaissait désormais son destin mais n'entrevoyait pas encore le rôle qu'il allait jouer, même si sans son aide, Camelot serait tombée depuis longtemps.

Au lieu de te reposer, lèves-toi s'il te plaît.

Le médecin plissa les yeux, attendant que le jeune homme s'exécute. Il n'avait aucun sourire sur le visage et l'observait même d'un air grave, comme s'il avait quelque chose à lui reprocher.

Tu n'oublies rien jeune homme ?

Gaius se revoyait très clairement la veille demander à Merlin de s'occuper de son bocal à sangsues. A son age, il n'allait plus se mettre à quatre pattes durant des heures pour récurer le bocal. Le jeune homme ne semblait pas avoir omis d'objection mais s'était désisté dès la première heure. A présent, Gaius venait pour le rappeler à ses corvées.

_________________

    The heart of old Camelot • • • But I did not suffer at his hands, Uther. I suffered at yours. He worked for you, My Lord. He was merely following your orders. You were deceived long before Aredian, for you deceived yourself. You see foes where there are friends, you see sorcerers where there are but servants. I am not the first to be wrongly accused in your war against magic, and not all have been as lucky as I.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SORCIERS
« Valet du prince »

• SORCIERS« Valet du prince »
avatar

• • • • • • • • • • • • • • • • • • •

copyright : Tumblr
featuring : Colin Morgan

♣ date d'arrivée : 29/07/2012
♣ messages : 626
♣ pièces d'or : 639
♣ citation : « I am one side of a coin... the brighter side, obviously ! »

♣ âge : 22 ans
♣ race : Sorcier
♣ métier : Valer du Prince Arthur



Feuille de Personnage
♣ Libre pour rp: Plus pour le moment
♣ Don magique: Plus que vous ne pourrez jamais en avoir NAH
♣ État de santé: Au plus haut de sa forme !

MessageSujet: Re: Où comptais-tu aller ? (pv)   Mar 18 Sep - 13:21

Il y avait des journées, qui dès le lever du soleil, voir même avant, semblait mal s'annoncer. En apparence, elles semblaient tout ce qu'il y a de plus normales. Une simple journée de plus au royaume de Camelot, semblait-il. Semblait-il seulement. Car dès les premières lueurs du jour, les catastrophes pleuvaient déjà sur le pauvre être qui allait la vivre, pauvre être qui en l’occurrence se trouvait être Merlin. Merlin qui, à bien y penser, trouvait que les journées de ce genre étaient bien récurrentes lorsqu'on travaillait pour le Prince de Camelot, Arthur. A croire que Monsieur le futur Roi avait le don pour attiser la malchance. Pour cause, à peine s'était-il levé que déjà, les ordres s'étaient enchaînés sans qu'il n'ait le temps de dire « magie » ! Pourtant et en toute bonne foi, Merlin s'était mis en quête de nécessaire à nettoyage puisqu'une tâche l'attendait ce jour-là : nettoyer le bocal à sangsue. Gaïus s'était montré on ne peut plus claire à ce sujet, il le voulait nettoyer et ce dans les plus brefs délais. Bien que Merlin n'était franchement pas emballé par l'idée de passer une partie de la journée à racler un vieux et repoussant bocal, il s'était plié sans broncher parce qu'après tout, il résidait chez son mentor et c'était bien la moindre des choses que de l'aider au bon maintien de leur appartement et de réaliser des corvées quotidiennes.

En somme, récurer le bocal à sangsue était bel et bien sur sa liste des choses à faire... Du moins, cela l'était avant qu'Arthur ne lui mette le grappin dessus, sitôt sorti du lit et le traîne jusque dans les couloirs. Merlin avait ronchonné, maugréait et grogner tout au long du chemin mais il en fallait bien plus pour obtenir la paix d'un Arthur mal réveillé et aussi ronchon que lui. Ainsi, il s'était fait presque jetée contre une énorme flaque que Merlin avait mis plusieurs minutes à identifier. Apparemment, le Prince s'était levé encore plus tôt que lui -Autant dire que le jeune sorcier avait fait de gros yeux ronds, ahuris par une telle nouvelle.

    - Vous, levez aux aurores ? Je ne croyais pas que de tels miracles pouvaient exister sir, ne put-il s'empêcher d'observer.

Après un bref regard noir qui en disait long sur l'ordre des priorités d'Arthur, ce dernier lui ordonna de nettoyer le couloir entier avant de s'éclipser, sans plus d'explications sur le pourquoi ou le comment, laissant ainsi Merlin à une énième corvée. Honnêtement, avec tout ce que le jeune homme avait dû décrasser et récurer dans ce château, il aurait bien mérité une année entière de congés même s'il doutait sincèrement d'obtenir ne serait-ce qu'une matinée avant d'avoir atteint l'âge de Gaïus !
Gaïus, qui d'ailleurs se mettrait sans aucun doute à sa recherche sitôt qu'il constaterait la disparition du sorcier, pensant sûrement qu'il désirait échapper à sa tâche... Merlin eut beau essayer de le dire à Arthur, ce dernier était déjà loin et se contenta d'agiter sa main en l'air, complètement sourd aux propos de son serviteur. Voilà, cela était exactement telle qu'une mauvaise journée devait débiter ! Rechignant pendant de longues minutes, Merlin s'attela donc à sa tâche, pensant que s'il terminait rapidement ici, il serait de retour à temps chez Gaïus pour que son absence passe inaperçu. Encore fallait-il qu'il vienne à bout de ce... Qu'est-ce que c'était déjà ? Une sorte de liquide grisâtre et collant. Le jeune sorcier n'avait pas la moindre idée d'où cela pouvait bien produire et comment Arthur s'était débrouiller pour en mettre partout. Et à bien y réfléchir, il ne voulait pas le savoir !
Il s'exécuta donc, raclant le sol rapidement mais consciencieusement, sachant parfaitement que le Prince était capable de lui demander de recommencer s'il trouvait que ce n'était pas convenable. Il était accroupi sur le sol pour vérifier la propreté retrouvée lorsque la voix du médecin de la cours se fit entendre derrière lui. Et zut ! Il se releva rapidement, en perdant ses balais brosse et linge qui s'effondrèrent sur le sol.

    - Gaïus ! Que plaisir de vous voir... s'exclama t-il bien vite, riant nerveusement. N'en dites pas plus, je sais parfaitement de quoi vous parlez et croyez bien que je n'avais pas oublié, non. J'avais l'intention de le faire quand Arthur en a décidé le contraire. Il va de soi que s'il n'avait pas été là, je serai en ce moment-même la tête plongée dans le bocal à sangsue, je vous assure, dit-il, le ton ferme bien qu'un tantinet rapide. Vous avez une excellente mine ce matin, rajouta t-il avec un grand sourire.

_________________
« Magic doesn’t have to be a curse. It can be a gift. Being different is nothing to be scared of. You're not on your own anymore. I'm going to look after you, I promise and I will. No matter what. You really don't realize how special you are, do you ? You can trust me, Morgana. You know you can. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SERVITEURS
« Médecin de la cour »

• SERVITEURS« Médecin de la cour »
avatar

• • • • • • • • • • • • • • • • • • •

copyright : aslan
featuring : richard wilson

♣ date d'arrivée : 02/08/2012
♣ messages : 174
♣ pièces d'or : 180
♣ citation : grace au dur labeur... l'âme s'aguerrit !

♣ âge : 72 ans
♣ race : sorcier



MessageSujet: Re: Où comptais-tu aller ? (pv)   Mar 18 Sep - 13:55


où comptais-tu aller ? : Merlin & Gaius
.

Gaius s'était fait un sang d'encre en cherchant le jeune homme dans tout le château. Il s'était attendu au fait qu'il soit en danger, qu'il soit fait prisonnier ou qu'il soit partie en quête de je-ne-sais-quoi en compagnie de Arthur, mais sûrement pas qu'il soit allongé à même le sol, prétextant avoir des corvées à faire, des corvées données par le prince qui plus est.

Tu n'aurais pas eu besoin de te désister ce matin si tu l'avais fais plus tôt. Voilà une semaine que je te le demande, Merlin, et qu'as-tu fais depuis tout ce temps ?

Le ton du vieil homme se voulait réprobateur. Il était de son devoir d'encadrer Merlin, c'était son rôle en tant que tuteur. Bien entendu, ces comportements n'étaient jamais très longs. Comment le vieil homme pourrait-il en vouloir au jeune magicien ? A de nombreuses reprises, Merlin avait mit le médecin de la cour en colère, mais Gaius ne parvenait pas à rester fâché bien longtemps... d'ailleurs il n'y tenait pas. Le jeune homme avait illuminé sa vie, au même titre que Alice. Ils étaient tous deux sa vraie famille, les raisons qui faisaient considérer que la vie était finalement une belle chose et que chaque instant passé était un cadeau inestimable.

Ne cherches pas des excuses, Merlin. J'aurais meilleure mine si je ne te cherchais pas dans tout le château depuis presque une heure. Tu imagines le soucis que je me suis fais, tu aurais pu me laisser un mot. Je ne peux plus, à mon âge, cavaler les couloirs comme au temps jadis.

Il observa le jeune magicien quelques instants, ne semblant pas décolérer. Ce jeune magicien, promit à un si grand destin, qui permettrait à Arthur de prendre le trône de Camelot. Ce jeune magicien qui donnerait un jour naissance à une légende... Le Grand Dragon n'avait pas eut tord, Merlin était très doué. « Tu as un grand destin. Si j'ai pu un jouer un tout petit rôle, j'en suis vraiment heureux. » Il se souvenait de ce qu'il lui avait dit quelques années plus tôt, alors qu'il s'apprêtait à partir pour céder sa place au jeune Edwyn en tant que médecin de la cour. Malgré le temps et les événements passés, il n'en pensait toujours pas moins.

Bien entendu tu n'auras pas de quartiers libres tant que ton travail pour Arthur ne sera pas terminé et que le bocal à sangsues ne sera pas nettoyé. Et vu le temps qu'il a passé de côté, je doute que tu ais finis d'ici demain matin.

Le médecin baissa alors la voix et poursuivit.

Et bien entendu, tu n'auras pas recours à la magie...

Le vieil homme secoua la tête avant de joindre ses mains et d'inspirer profondément.

_________________

    The heart of old Camelot • • • But I did not suffer at his hands, Uther. I suffered at yours. He worked for you, My Lord. He was merely following your orders. You were deceived long before Aredian, for you deceived yourself. You see foes where there are friends, you see sorcerers where there are but servants. I am not the first to be wrongly accused in your war against magic, and not all have been as lucky as I.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




• • • • • • • • • • • • • • • • • • •


MessageSujet: Re: Où comptais-tu aller ? (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Où comptais-tu aller ? (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mon nabaz ne veut pas aller au dodo
» aller on va boire un coup pour mon arriver cher vous
» Recherche du monde pour aller voir le Dark Vald
» Où puis-je aller xp rapide et bcp avec ma team ? x'(
» Jour 2 : C''est une belle journée, pour aller danser!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Keep The Magic Secret :: 
Le Château de Camelot
 :: Les escaliers et les couloirs
-