.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

PEUPLE DE CAMELOT
« Marchande »

• PEUPLE DE CAMELOT« Marchande »
Aléonore R. Anderson

• • • • • • • • • • • • • • • • • • •

copyright : castamere rains & tumblr & raiyalo
featuring : dianna agron

♣ date d'arrivée : 04/08/2012
♣ messages : 148
♣ pièces d'or : 160
♣ citation : on n'est jamais mieux servi que par soi-même

♣ âge : 21 ans
♣ race : humaine
♣ métier : marchande de fruits & légumes
♣ en couple avec : personne
Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre 1128696917


Feuille de Personnage
♣ Libre pour rp: close
♣ Don magique: /
♣ État de santé: bon

Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre Empty
MessageSujet: Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre   Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre EmptySam 18 Aoû - 19:17


Ces derniers temps étaient difficiles pour tout le monde. La cité pleurait son prince héritier tout comme ses proches parents.. le château était en ébullition et plus que jamais, Arthur aurait besoin de soin et de toute l'aide dont ils disposaient. Mais son état n'avait rien d'une maladie ou d'une blessure, il était plongé dans un coma étrange qui le tuait à petit feu, ou du moins il finirait par s'éteindre si on ne lui trouvait pas de remède. Ce fut sans compter sur les talents d'une certaine marchande pour trouver quelques plantes médicinales pour ajouter son soutien au médecin de la cour. Aléonore ferait tout pour son prince, même si elle avait tendance à penser qu'il lui faudrait un miracle.. De toute évidence, le prince avait été empoisonné, telle était leur hypothèse, et pour le soigner il faudrait un antidote. Mais encore fallait-il trouver ce poison pour l'étudier.. chose qui relevait du miracle selon la jolie blonde. Pourtant ce matin là elle partit dans la forêt, comme elle en avait l'habitude pour une cueillette spéciale, mais fit une étrange rencontre sur le chemin. Elle avait trouvé un homme inconscient alors qu'elle sortait du village, un homme dont elle reconnaissait le visage, ce qui l'avait momentanément figée. Ce fut un mélange de peur et de confusion lorsqu'elle remarqua le liquide rouge au bord de ses lèvres, mais avant qu'elle ne puisse prévenir qui que ce soit, elle assista à une bousculade assez brutale. Elle avait aidé la jeune femme bousculée par un homme vêtu de noir qui lui donnait froid dans le dos, mais elle n'y prêta pas plus attention lorsqu'elle vit ce que la jeune femme tenait entre ses mains. En quelques secondes, la demoiselle disparut en la remerciant discrètement, mais Aléonore voyait encore l'objet que cette inconnue emportait avec elle. Qu'était-ce ? Elle pouvait aussi se tromper, mais ce liquide rouge était peut-être le même.. Alors, avait-elle eu la responsable devant les yeux ? Et qui avait été cet homme en noir ? Elle dut bien rester quelques minutes immobile, à ressasser ce qu'elle venait de vivre avant que des voix ne s'élèvent et ne la ramène à la réalité. Alors elle avait rejoint le groupe formé autour de l'homme inconscient et somma à quelqu'un d'aller prévenir Gaïus, ainsi elle put sortir et se rendre dans la forêt. Elle n'allait pas chambouler son emploi du temps pour cela, surtout lorsqu'elle n'était pas sûre de ce qu'elle avait vu.

La journée se poursuivit et elle avait finalement proposé ses cueillettes au médecin de la cour, gratuitement. La vie d'Arthur en dépendait et elle oublierait son marché noir quelques jours. Malgré le mal d'Arthur, la jeune femme était restée pétillante et fidèle à elle-même, cela aurait dû continuer dans ce sens mais, les évènements de la matinée l'avait quelque peu chamboulée. Elle était retournée derrière son stand et vantait ses produits sans rien ajouter, elle s'était contentée de vendre et n'avait rien dit qui ne concernait pas la cuisine. Plus tard, en fin d'après midi, elle ferma boutique plus tôt et rapporta quelques fruits chez elle. En général ceux qu'elle ne vendrait jamais, parce qu'ils s'étaient fendus en tombant sur la terre ou autres caractéristiques ressemblantes. Certains étaient parfois exigeants, et puis ça ne la dérangeait pas tant que cela. Elle vivait seule après tout, même si elle aidait aussi sa mère et les quelques bouches qu'elle avait encore à nourrir.. Mais ça ne lui avait jamais nui. Ainsi cet après-midi là, elle emporta ces restes avec elle jusqu'aux écuries. Pourquoi cet endroit ? Parce qu'elle adorait les chevaux et qu'un peu de fruits leur ferait une bonne friandise. Et puis elle avait besoin de se retrouver seule dans un endroit qui pourrait lui changer les idées, ou au contraire lui permettre de mieux réfléchir à tout cela. La compagnie des bêtes ne la dérangeait pas et puis, il n'y avait personne aux alentours à cette heure-ci. Elle s'arrêta devant deux ou trois chevaux dont elle flattait l'encolure avant de leur donner des morceaux de pomme, de prunes ou de poires. Lorsqu'elle n'eut plus rien à leur offrir, elle prit place sur une botte de foin et se mit à parler seule, à moins qu'elle ne se confiait aux chevaux ? Certainement. Elle ne savait pas quoi faire, elle culpabilisait d'une part d'avoir laissé filer cette jeune femme. Et d'autre part elle ne savait plus si elle avait bien vu cette fiole et ce liquide rouge entre ses mains.. Et peut-être que ce n'était rien qu'un peu de vin ? Dans une fiole ? Elle se donna bientôt des tapes sur la tête et répéta à tue-tête: « Quelle idiote, idiote, idiote ! » Et effectivement, d'un regard extérieur, elle avait plutôt l'air d'une idiote. Evidemment, ce n'était pas à cela qu'elle faisait allusion. Au fond d'elle, une crainte violente et incertaine y résidait, mais elle garderait tout cela pour elle. Pour le moment. A qui pourrait-elle le dire de toutes les façons ? Ce n'était sans doute pas intéressant, puisque cela n'avancerait pas les choses étant donné la fuite de la possible suspecte du "crime". Ce n'était pas dans sa nature de garder quelque chose pour elle et une petite voix lui disait d'en faire une annonce sur la place du marché, de le crier aux passants et serviteurs du château ! Mais elle devait mettre la commère de côté, si une rumeur pareille s'étendait, on suspecterait toutes les jeunes femmes blondes de Camelot ! Et elle la première, tant qu'à faire. Alors elle resterait là, seule avec ses questions sans réponse et sa culpabilité. Un miracle finira bien par arriver et qui sait, la jeune inconnue réapparaitrait peut-être.


_________________

Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre 703046gif

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SERVITEURS
« Médecin de la cour »

• SERVITEURS« Médecin de la cour »
Gaius

• • • • • • • • • • • • • • • • • • •

copyright : aslan
featuring : richard wilson

♣ date d'arrivée : 02/08/2012
♣ messages : 174
♣ pièces d'or : 180
♣ citation : grace au dur labeur... l'âme s'aguerrit !

♣ âge : 72 ans
♣ race : sorcier
Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre Tumblr_m4artbENCB1rpic2po1_250


Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre Empty
MessageSujet: Re: Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre   Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre EmptyDim 19 Aoû - 11:36


Strange is this feeling that to keep something for oneself : Aléonore & Gaius
.

La journée avait été chargée pour le vieux médecin qui devait trimbaler sa vieille carcasse aux quatre coin du Royaume pour porter secours et réconfort aux malades et mourants. Heureusement pour lui, Merlin commençait à maîtriser quelques bases essentielles en matière de médecine et avait donc pu s'occuper des malades du Royaume pendant que le vieux médecin de la cour était resté au chevet du roi Arthur afin d'essayer de soulager ses maux. Toujours aucune solution, aucun remède qui était efficace. Plus le temps avançait, plus Gaius était enclin à penser qu'il s'agissait là de l’œuvre de la sorcellerie. Bien entendu, ce n'était que des suppositions et Uther voudrait des preuves. Cependant, aucune des expérience du médecin de la cour, en employant la science n'avait fonctionné. S'ils ne trouvaient pas un remède rapidement, Arthur mourrait et Camelot perdrait son héritier.

Sir, je vous assure que je m'y emploie.

Gaius venait d'apporter à Uther son remède pour une vieille blessure de guerre à base d'arnica. Le pauvre roi était en train de perdre son fils et le vieil homme essayait de le soutenir le mieux possible. Il n'était cependant pas encore temps de lui parler de ses doutes à propos de l'origine du mal de Arthur.

Guenièvre va me remplacer au chevet de Arthur, je vous conseille de vous reposer Sir.

Le médecin se retira. Une fois dehors, seul, dans ces couloirs déserts, il ne put cacher un signe de lassitude et se frotter les yeux en signe de fatigue. Le destin de Merlin était lié à celui de Arthur, et Gaius se devait de faire quelque chose. Plus soucieux que jamais, il descendit dans la cour du château afin de regagner au plus rapidement ses appartements et prendre des nouvelles de Merlin. Mais en passant devant les écuries, il entendit soudain une voix féminine. Elle semblait dire à plusieurs reprises le mot « idiote ». Intrigué et franchement pas très discret, le médecin de la cour s'approcha sur le pointe des pieds. Ses yeux n'étaient plus aussi perçants qu'au temps jadis et il mit plusieurs minutes avant de reconnaître Aléonore, la marchande de fruits et de légumes. Gaius l'appréciait bien... mais s'agaçait parfois intérieurement de ses bavardages incessants. Pas qu'elle soit méchante, mais avoir en face quelqu'un qui parlait sans arrêt, c'était parfois irritant, surtout à un certain âge.

Ne voulant pas être surpris en train d'espionner, Gaius tourna les talons. Malheureusement, sa corpulence ne lui permit pas vraiment d'être discret et c'est en se retournant qu'il heurta un seau rempli d'eau qui se renversa dans un grand bruit. # OH CROTTE ! # Impossible pour lui de partir à présent. Il se tourna vers la jeune femme, un sourire sur le visage.

Bonsoir Alénore... euh... je passais dans le coin et j'ai entendu votre voix...

Il s'avança d'un air mal assuré, essayant de se justifier du mieux possible.

Je ne savais pas que vous étiez en pleine méditation, sans quoi je ne vous aurais pas dérangée. Vous souhaitez peut-être rester seule ?

_________________
    Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre Tumblr_m9hgi8Hbt31r4gs08o5_250Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre Tumblr_m9hgi8Hbt31r4gs08o6_250

    The heart of old Camelot • • • But I did not suffer at his hands, Uther. I suffered at yours. He worked for you, My Lord. He was merely following your orders. You were deceived long before Aredian, for you deceived yourself. You see foes where there are friends, you see sorcerers where there are but servants. I am not the first to be wrongly accused in your war against magic, and not all have been as lucky as I.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PEUPLE DE CAMELOT
« Marchande »

• PEUPLE DE CAMELOT« Marchande »
Aléonore R. Anderson

• • • • • • • • • • • • • • • • • • •

copyright : castamere rains & tumblr & raiyalo
featuring : dianna agron

♣ date d'arrivée : 04/08/2012
♣ messages : 148
♣ pièces d'or : 160
♣ citation : on n'est jamais mieux servi que par soi-même

♣ âge : 21 ans
♣ race : humaine
♣ métier : marchande de fruits & légumes
♣ en couple avec : personne
Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre 1128696917


Feuille de Personnage
♣ Libre pour rp: close
♣ Don magique: /
♣ État de santé: bon

Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre Empty
MessageSujet: Re: Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre   Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre EmptyDim 19 Aoû - 12:51


Aléonore ne savait pas exactement combien de temps elle était restée là, mais elle n'eut aucune envie de partir. Ici, personne ne viendrait l'aborder et la tenter à la parole, elle qui lorsqu'elle commençait ne pouvait plus s'arrêter.. Elle n'était pas d'humeur à bavarder et faire comme si de rien n'était. Ici, il n'y avait que les chevaux pour l'écouter et il était clair qu'ils ne pourraient rien répéter à personne. Puis elle se tut définitivement, dirigeant son regard sur le mur qui lui faisait face, pensive.. Le silence était de plomb jusqu'à ce qu'un bruit métallique ne la surprenne et n'éveille tous ses sens, alors d'un bond elle se redressa et tourna les yeux vers l'origine du bruit. Se tenait debout là Gaïus, souriant il finit par s'approcher et en le découvrant Aléonore sourit à son tour, détendue. Ce n'était que lui, pensa-t-elle, elle ne s'embarrasserait pas devant Gaïus et puis, il tombait peut-être bien. Il la salua poliment et elle en fit de même, hochant légèrement la tête.

« Bonsoir Gaïus. »

Et puis maladroitement, il tenta de s'excuser pour l'avoir surprise et elle s'empressa de le rassurer. Il ne la dérangeait pas du tout. L'homme avait l'air épuisé, cela se lisait sur son visage et elle n'aimerait pas le déranger davantage, mais elle avait besoin de partager ses pensées. Peut-être alors se sentirait-elle moins bête.

« Oh non je vous en prie, restez. Si vous n'êtes pas pressé, j'aimerais vous parler.. »

Elle avait l'habitude de bavarder avec le vieil homme, même si en général c'était plus un monologue qu'une conversation. Elle le considérait comme une personne de confiance et puis, il était proche de la famille royale, peut-être était-ce bon de lui faire part de ce qu'elle avait vu.. même si tout restait confus et incertain.

« Mais avant, je voulais vous demander si vos recherches avançaient. Vous savez, sur l'origine du mal du prince.. »

Elle ne changeait pas de sujet, elle reviendrait sur ce qu'elle voulait lui dire plus tard. Avant, elle aimerait savoir si les choses avançaient. Elle n'avait guère l'air joyeuse et excitée, elle ne s'apprêtait pas non plus à déballer son quotidien au médecin.. Elle avait plutôt l'air inquiète et hésitante, car dans son for intérieur elle suspectait la magie.. Peut-être que l'inconnue était une sorcière ? Et dans ce cas-là, les chances pour Arthur de guérir s'amenuisaient, ce qui ne lui donnait pas vraiment envie de sourire. Elle épousseta rapidement sa robe et fit quelques pas vers le vieil homme, maintenant son regard dans le sien.


_________________

Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre 703046gif

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SERVITEURS
« Médecin de la cour »

• SERVITEURS« Médecin de la cour »
Gaius

• • • • • • • • • • • • • • • • • • •

copyright : aslan
featuring : richard wilson

♣ date d'arrivée : 02/08/2012
♣ messages : 174
♣ pièces d'or : 180
♣ citation : grace au dur labeur... l'âme s'aguerrit !

♣ âge : 72 ans
♣ race : sorcier
Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre Tumblr_m4artbENCB1rpic2po1_250


Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre Empty
MessageSujet: Re: Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre   Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre EmptyDim 19 Aoû - 16:55


Strange is this feeling that to keep something for oneself : Aléonore & Gaius
.

La marchande, loin de lui reprocher quoi que ce soit l'invita au contraire à ses côtés, lui demandant s'il n'était pas pressé de bien l'écouter. Elle semblait avoir des choses à lui dire. Gaius ne put s'en prendre qu'à lui-même. Il était épuisé et se serait volontiers détendu devant un bon potage, mais non... Il avait fallut qu'il vienne mettre son gros nez là où il n'avait rien à faire et devait à présent tenir compagnie à la pipelette. Il lui adressa un sourire, comprenant qu'il serait mal avisé de refuser son invention alors qu'elle l'avait quasiment surpris en train de l'espionner. Gaius fit donc quelques pas en avant, en faisant attention à ne rien heurter au passage.

Vous savez que j'ai toujours le temps pour vous écouter mon enfant.

Le vieux médecin finit par arriver à hauteur de la jeune femme. Il l'observa un petit instant et finit par saisir un tabouret qui traînait là et à s'y installer. L'objet grinça légèrement et Gaius espérait qu'il ne craque pas soudainement. Finalement, le tabouret sembla plus costaud qu'il n'y paraissait et le médecin officiel de la cour écouta attentivement les paroles de la marchande. Comme beaucoup d'habitants de Camelot, elle se souciait de la santé du prince Arthur. Un jour, Arthur serait un grand roi, un des plus grand même selon les dires du Grand Dragon. Malheureusement, les ennemis du Royaume se déchaînaient souvent et menaçaient chaque jour son accession au trône. Sans l'aide de Merlin, il est fort probable que Arthur serait mort. Uther et sa haine de la magie s'était constitué une longue liste d'ennemis dangereux, qui s'agrandissait de jour en jour.

Hélas j'ai bien peur de devoir vous dire non. Tout ce que j'ai entrepris jusqu'à maintenant c'est révélé d'une parfaite inefficacité. Je dois encore pratiquer quelques tests afin de vérifier que le mal ne vienne pas d'une bactérie microscopique qui aurait échappée à mes observations, après tout je suis un homme... enfin... disons un homme distingué et mes yeux ne sont plus aussi perçants qu'autrefois.

Non, Gaius n'était pas vieux, il préférait de loin le terme de distingué gentilhomme. Auprès de Uther et de la famille royale, les années étaient passées très rapidement, et depuis l'arrivée de Merlin, il avait l'impression de courir un marathon incessant, toujours à se soucier de ce qu'il pouvait faire ou de l'endroit où il pouvait se trouver. Sa mère lui avait confié son fils unique, Gaius avait fort à faire pour veiller sur lui.

Mais il s'éteint d'heures en heures...

Gaius en était brusquement revenu au sujet de leur conversation, un air sombre sur son visage marqué par le temps.

D'ici quelques jours il sera mort.

C'était ce que Uther se refusait à entendre. Après avoir perdu dame Ygerne il ne voulait pas perdre son fils unique, héritier naturel du trône de Camelot. Gaius avait beau s'employer de toutes les manières possibles, la science semblait impuissante à guérir Arthur.

_________________
    Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre Tumblr_m9hgi8Hbt31r4gs08o5_250Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre Tumblr_m9hgi8Hbt31r4gs08o6_250

    The heart of old Camelot • • • But I did not suffer at his hands, Uther. I suffered at yours. He worked for you, My Lord. He was merely following your orders. You were deceived long before Aredian, for you deceived yourself. You see foes where there are friends, you see sorcerers where there are but servants. I am not the first to be wrongly accused in your war against magic, and not all have been as lucky as I.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PEUPLE DE CAMELOT
« Marchande »

• PEUPLE DE CAMELOT« Marchande »
Aléonore R. Anderson

• • • • • • • • • • • • • • • • • • •

copyright : castamere rains & tumblr & raiyalo
featuring : dianna agron

♣ date d'arrivée : 04/08/2012
♣ messages : 148
♣ pièces d'or : 160
♣ citation : on n'est jamais mieux servi que par soi-même

♣ âge : 21 ans
♣ race : humaine
♣ métier : marchande de fruits & légumes
♣ en couple avec : personne
Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre 1128696917


Feuille de Personnage
♣ Libre pour rp: close
♣ Don magique: /
♣ État de santé: bon

Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre Empty
MessageSujet: Re: Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre   Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre EmptySam 25 Aoû - 21:33


Gaïus accepta de rester auprès de la jeune femme, un sourire fatigué sur les lèvres, et vint s'installer sur un tabouret à tout juste un mètre d'elle. Alors elle reprit sa place sur la botte de foin et laissa parler le vieil homme. Elle se doutait parfaitement de l'état dans lequel était Arthur, mais elle espérait se tromper au fond, que la situation ne soit pas aussi grave qu'elle le paraissait.. mais l'expression du médecin lui retira tout espoir. A moins que sa fatigue ne l'emportait sur le reste ? Il ne tarda pas à lui donner une réponse qui s'avérait bien négative. Il n'avait toujours pas trouvé la cause du mal, on ne savait même pas s'il s'agissait d'un empoisonnement ou d'une forme de maladie rare en son genre.. Aléonore avait peut-être son idée là-dessus, Arthur n'ayant finalement pas été la seule victime. Adoptant une attitude sérieuse à son tour, elle prit la parole.

« Je pense qu'il a été empoisonné. »

Des suppositions, elle ne pouvait rien faire d'autres que supposer. Après tout, cette femme qu'elle avait croisé dans la matinée n'avait peut-être rien à voir avec tout cela. Mais elle avait su que le même liquide rouge avait été retrouvé sur Arthur, comme sur l'homme qu'elle avait découvert. Cela changerait-il quelque chose d'en parler au médecin ? Ce dernier finit par dire à haute voix ce que l'on pensait tout bas: Arthur était mourant. La demoiselle baissa subitement la tête, soucieuse de ce sentiment étrange qui l'envahissait.. Pourquoi avait-elle si mal, alors qu'elle savait très bien que cela arriverait ? Camelot perdrait leur prince adoré, pour Aléonore c'était.. un peu plus. Ils restèrent tout deux silencieux quelques minutes, puis la marchande se ressaisit et plongea ses prunelles noisettes dans celles du vieil homme.

« Je sais que ça ne vous mènera nulle-part... mais ce matin, j'ai fait une étrange rencontre. Je m'en allais faire mes cueillettes, comme tous les jours, quand je suis tombée sur un homme inconscient. Il y avait un liquide rouge aux bords de ses lèvres ... »

Elle lui contait littéralement sa matinée, mais elle devait parler à quelqu'un et finalement Gaïus était d'une bonne oreille. Elle marqua une pause avant de poursuivre.

« Puis une femme s'est faite bousculée par un homme à capuchon, entièrement vêtu de noir. Je suis allée aider cette femme, naturellement, et j'ai remarqué cette fiole qu'elle tenait entre les mains. C'était le même liquide rouge, j'en suis sûre ! Mais elle s'est enfuie après ça. Alors depuis, je pense que le prince a été empoisonné. »

Cela ne changerait rien, l'état d'Arthur se dégraderait quand même, mais au moins elle n'aurait pas gardé ces informations pour elle. Une fois de plus elle n'avait pu s'empêcher de parler, mais lorsqu'elle parlait pour dire quelque chose d'intéressant, on ne pouvait pas lui en tenir rigueur. Ah si seulement elle pouvait être tous les jours comme cela...

_________________

Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre 703046gif

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SERVITEURS
« Médecin de la cour »

• SERVITEURS« Médecin de la cour »
Gaius

• • • • • • • • • • • • • • • • • • •

copyright : aslan
featuring : richard wilson

♣ date d'arrivée : 02/08/2012
♣ messages : 174
♣ pièces d'or : 180
♣ citation : grace au dur labeur... l'âme s'aguerrit !

♣ âge : 72 ans
♣ race : sorcier
Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre Tumblr_m4artbENCB1rpic2po1_250


Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre Empty
MessageSujet: Re: Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre   Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre EmptyLun 3 Sep - 9:06


Strange is this feeling that to keep something for oneself : Aléonore & Gaius
.

Gaius s'était souvent sentit impuissant, que ce soit en tant que médecin ou en tant qu'homme qui observait ses semblables qui pratiquaient la magie périr sur le bûcher. Il avait aidé le plus de personnes possibles... Alice ou Balinor pour ne citer qu'eux, mais n'avaient pas pu à tous leur épargner le supplice infligé par le roi Uther. Cette fois-ci, c'était en tant que médecin qu'il ne pouvait rien faire. Le mal d'Arthur semblait croître d'heure en heure, et aucun de ses remède ne semblait y changer grand chose.

Tout à coup, la marchande lança une phrase qui fit froncer les yeux du vieil homme. « Je pense qu'il a été empoisonné. » Gaius se tourna doucement vers la jeune femme et resta silencieux quelques instants. Elle avait l'air sûre d'elle, elle devait avoir d'autres éléments, que le vieux médecin n'avait pas en main. Pourquoi les avoir gardés pour elle dans ce cas là et ne pas lui en avoir parlé plus tôt ? Ils auraient peut-être trouvés un remède à cette heure-là.

Et qu'est ce qui vous fait dire cela ?

Assez soupçonneux quant à la véracité de ses dires, il attendit d'avoir d'autres éléments de l'affirmation de la jeune femme avant de pouvoir se prononcer. Ces paroles n'étaient pas dite avec légèreté, sans arrière pensée, Gaius le lisait sur le visage de Aléonore.

Elle lui conta alors le récit de sa rencontre, de cet homme inconscient et de ce liquide rouge. Elle lui parla également de la femme inconnue qui tenait une fiole semblable au produit qui avait coulé sur les lèvres de l'inconscient. Gaius médita quelques instants, le regard grave, avant de relever le menton et de s'exprimer, non sans une certaine prudence.

Et bien... il existe de nombreux liquides rouges vous savez...

Il n'avait pas assez d'éléments pour affirmer avec certitude que c'était ce qui avait empoisonné Arthur. Il avait une chance sur des centaines pour que ce soit le même liquide, et une chance sur des milliers de pouvoir retrouver cette femme – en supposant qu'elle serait disposée à parler ou qu'elle leur fournirait un peu de ce qui semblait être un poison mais qui aurait très bien pu être une potion somnifère comme celle que Gaius prescrivait à dame Morgane pour ses cauchemars.

Et rien ne nous dit que c'est vraiment ce liquide qui a empoisonné Arthur. D'ailleurs, je n'ai pas relevé de substance rouge près du prince, ça peut donc n'avoir aucun rapport. Et puis il se peut que cette potion soit simplement un somnifère, en supposant que c'est du même liquide qu'il s'agit.

Apparemment, Gaius n'avait pas du tout l'air convaincu. En tant que sage et homme de science, il ne tirait jamais de conclusions trop hâtives, et même si son désir était de sauver Arthur, il ne pouvait pas s'embarquer dans n'importe quelle hypothèse.

Vous devriez aller vous reposer, mon enfant, vous avez eu une rude journée. Si vous voulez, passez donc dans mes appartements, je vous concocterais une potion pour dormir.

Le médecin de la cour pensait que Aléonore avait plus besoin de sommeil qu'autre chose. La nouvelle de la probable mort du prince avait choqué le peuple et beaucoup savaient qu'un futur grand roi était en train de s'éteindre.

_________________
    Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre Tumblr_m9hgi8Hbt31r4gs08o5_250Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre Tumblr_m9hgi8Hbt31r4gs08o6_250

    The heart of old Camelot • • • But I did not suffer at his hands, Uther. I suffered at yours. He worked for you, My Lord. He was merely following your orders. You were deceived long before Aredian, for you deceived yourself. You see foes where there are friends, you see sorcerers where there are but servants. I am not the first to be wrongly accused in your war against magic, and not all have been as lucky as I.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PEUPLE DE CAMELOT
« Marchande »

• PEUPLE DE CAMELOT« Marchande »
Aléonore R. Anderson

• • • • • • • • • • • • • • • • • • •

copyright : castamere rains & tumblr & raiyalo
featuring : dianna agron

♣ date d'arrivée : 04/08/2012
♣ messages : 148
♣ pièces d'or : 160
♣ citation : on n'est jamais mieux servi que par soi-même

♣ âge : 21 ans
♣ race : humaine
♣ métier : marchande de fruits & légumes
♣ en couple avec : personne
Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre 1128696917


Feuille de Personnage
♣ Libre pour rp: close
♣ Don magique: /
♣ État de santé: bon

Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre Empty
MessageSujet: Re: Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre   Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre EmptyVen 14 Sep - 15:02


Suite à la "révélation" qu'elle venait de faire au médecin, ce dernier parut sceptique à l'idée que le prince ait vraiment été empoisonné. Il lui fit part de ses pensées quant à la situation et même si cela restait de l'incertitude, il eut don de rassurer la jeune marchande un minimum. Restée silencieuse ces quelques minutes, elle se contentait de regarder l'homme avec inquiétude. Car même s'il ne s'agissait pas du même liquide et qu'elle s'était emballée trop vite pour rien, elle n'en restait pas moins inquiète sur l'état de prince. Allait-il se rétablir un jour ? Elle hocha doucement la tête pour acquiescer les paroles du médecin, celui-ci lui proposa d'aller se reposer et en y réfléchissant, elle en aurait bien besoin. Tout ça l'avait épuisée moralement parlant et elle fermerait bien les yeux quelques heures.

« Merci de m'avoir écouté, je crois que je vais suivre vos conseils et aller me reposer. Une potion ne sera pas nécessaire, je pense, mais je passerai si besoin. »

Elle lui sourit brièvement avant de se lever et d'arranger son allure, puis elle se tourna vers Gaïus et le salua d'une légère révérence. Elle se dirigea ensuite vers la sortie, encore minée par les évènements. Elle n'était plus sûre de rien à présent, mais au moins était-elle apaisée sur ce point. De toutes les façons, la vie continuait et dès le lendemain, elle retournerait au marché vendre ses légumes. Elle garderait le sourire et l'enthousiasme, comme elle le faisait toujours. Elle était du genre optimiste, alors elle se disait que tout irait bientôt mieux. En gardant cette idée en tête, elle n'en dormirait que mieux la nuit.

« Encore merci et bonne soirée Gaïus ! Reposez-vous bien aussi ! »

Elle s'en alla l'esprit léger vers le village, quittant ainsi la cour du château, jetant un dernier coup d’œil vers ce dernier avant de disparaître dans la foule.

_________________

Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre 703046gif

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




• • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre Empty
MessageSujet: Re: Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre   Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Etrange est cette sensation que celle de garder quelque chose pour soi ♌ Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» un dragon etrange...
» A qui est cette chatte ?
» [A Valider] La Celle-Guenand
» dispo cette semaine
» Cette semaine, on se démène

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Keep The Magic Secret :: 
Le Château de Camelot
 :: Les écuries
-